Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : sci-fi by elwood
  • sci-fi by elwood
  • : tout sur le paranormal, l'étrange; l'occultisme, les nouvelles technologies, l'espace, les phenomenes etranges ou inexpliques et plein d'infos sur ce qui n'est jamais mediatise
  • Contact

SOS

 









Rechercher

Archives

6 mars 2007 2 06 /03 /mars /2007 22:05

Batterie fonctionnant à l'urine

Nous avons tous entendu parler de l'utilisation des énergies renouvelables pour charger les batteries, mais qu'en est-il d'exploiter l'énergie de l'urine des humains ? Cette batterie utilise l'urine pour se charger, produisant environ 1.5 volts, ce qui est l'équivalent de ce que vous trouvez sur la pile AA standard.

 

 

La batterie Pee a une durée de vie de 90 minutes pour le moment, mais cela peut être amélioré en ajustant la géométrie et les matériaux utilisés.

 

 

Ceci est rendu possible car l'urine est remplie de ions capables de produire de l'électricité grâce à une réaction chimique. Les autres fluides du corps humain tels que la sueur et les larmes sont connus pour fonctionner de la même façon. On peut imaginer le résultat en associant cette batterie au Relief Bag, assurant à votre téléphone portable et autres gadgets assez d'énergie, même en étant coincé dans un bouchon.

 

 

 

Repost 0
Published by elwood - dans elwood
commenter cet article
6 mars 2007 2 06 /03 /mars /2007 21:58

Z-Tech scanne pour détecter la présence de cancer

Le cancer du sein est une des causes de décès chez les femmes, et souvent effectuer votre propre examen à la maison est loin d'être suffisant.

 

 

C'est la raison d'être du Scanner de Cancer du Sein Z-Tech (Z-Tech Breast Cancer Scanner), l'appareil qui mesure les changements dans la résistance électrique du sein lui-même pour déterminer s'il y a une tumeur ou non.

 

 

En supposant qu'un sein est plus ferme que l'autre, il vous avertira qu'il y a un risque de cancer potentiel.

 

 

Le scanner Z-Tech fonctionne mieux sur un tissu de sein dense, comme par hasard le plus difficile à scanner avec les méthodes actuelles.

 

 

Une électrode composée de douze parties est fixée sur le sein pour assurer un balayage efficace du scanner. Tout résultat vous alertant sur un risque élevé devrait faire l'objet d'un diagnostic plus précis à l'hôpital.

 

 

 

Repost 0
Published by elwood - dans elwood
commenter cet article
6 mars 2007 2 06 /03 /mars /2007 21:54

 

Dexter apprend à marcher

 

Des chercheurs d'un laboratoire de recherche en Californie ont réussi à développer un robot humanoïde capable d'apprendre à marcher sans qu'aucun programme ne soit entré au préalable.

 

 

Nommé Dexter, ce robot est assez intelligent pour apprendre de ses erreurs (quelque chose que les humains ne savent toujours pas faire), ce qui le distingue de ses prédécesseurs disponibles à la vente.

 

 

Etant le résultat de six années de dur labeur, Dexter peut analyser les informations enregistrées qu'il capture 100 fois par seconde, allant de la position des articulations aux forces des pieds - quelque chose que fait notre oreille interne.

 

 

Les chercheurs espèrent que Dexter sera capable d'apprendre à courir dans les prochains mois - quelque chose que le Asimo de Honda sait faire depuis un moment.

 

 

 

Repost 0
Published by elwood - dans elwood
commenter cet article
6 mars 2007 2 06 /03 /mars /2007 21:45

Le siège de voiture intelligent détecte le conducteur qui s'endort

 

Les chercheurs de l'Université de Tokyo et de l'Uuniversité Oita ont collaboré avec l'Institut Shimane des Sciences de la Santé et Delta Tooling pour développer un prototype de siège de voiture intelligent qui sait quand le conducteur est sur le point de s'endormir après avoir étudié les signes physiologiques de 100 sujets endormis.

 

 

Le siège de voiture intelligent est capable de détecter les changements des pulsations et de respiration qui se produisent souvent 10 minutes avant de s'endormir. Malheureusement, le siège n'est pas capable de réagir quand il détecte un conducteur endormi.

 

 

Espérons que le prochain prototype aura une fonction alarme qui avertira le conducteur avant qu'il ne s'endorme au volant. L'équipe de recherche espère sortir une version commerciale dans les cinq prochaines années.

 

 

Repost 0
Published by elwood - dans elwood
commenter cet article
6 mars 2007 2 06 /03 /mars /2007 19:52

Les aimants du froid  
P
lus écologiques, plus économiques… les nouveaux réfrigérateurs se mettent au goût du jour grâce à des matériaux aux propriétés magnétiques.
Rupture technologique : fini le frigo à fluide caloporteur, passons au réfrigérateur magnétique. Bientôt, les appareils à froid ne fonctionneront plus sur le vieux principe de la compression/décompression d’un fluide. Dans un nouveau procédé, un aimant magnétise et démagnétise un matériau qui, en s’échauffant et en se refroidissant, pompe la chaleur d’une enceinte et la refroidit.

 

Le système présente deux intérêts : on supprime les fluides réfrigérants comme le fréon ou leurs remplaçants hydro-fluoro-carbonés, nocifs pour la couche d’ozone et facteurs d’augmentation de l’effet de serre (et accessoirement du bruit et des vibrations des vieux compresseurs). On économise de l’énergie : le système sera quatre à cinq fois plus performant en théorie… deux à trois fois en fait.
A l’origine de cette révolution annoncée, la propriété de certains matériaux à s’échauffer lorsqu’ils sont magnétisés. L’effet, découvert en 1881 par Emil Warburg sur du fer, est presque aussi ancien que la mise en évidence de l’échauffement d’un gaz par compression

 

Depuis, les démonstrations s’enchaînent. En 2002, les Japonais de Chubu Electric et Toshiba ont précédé de quatre ans les Alsaciens de Cooltech
Aujourd’hui, toutes ces machines utilisent le même matériau, du gadolinium quasi pur. Cette terre rare métallique de la famille des lanthanes, de couleur argentée, utilisée pour certaines applications d’imagerie médicale, est malheureusement trop chère pour envisager des réalisations de grande série.

 

Repost 0
Published by elwood - dans elwood
commenter cet article
6 mars 2007 2 06 /03 /mars /2007 19:46

Chine: interdiction d'ouvrir un cybercafé en 2007

 Afin de lutter contre la dépendance des jeunes à Internet, le gouvernement chinois interdira pour la prochaine année l'ouverture de nouveaux cybercafés sur son territoire.

Selon les informations du ministère chinois de la Culture , il y aurait actuellement plus de 113.000 cybercafés en Chine. La quantité de cybercafés a explosé en 2006 lorsque le nombre d'internautes chinois a connu une hausse de 23,4% pour atteindre 137 millions d'individus.

Cette augmentation du nombre d'internautes en Chine est par contre accompagnée par une hausse marquée du nombre d'individus qui deviennent dépendants à Internet. Par exemple, à la fin février, un homme de 26 ans souffrant d'obésité est décédé devant son écran d'ordinateur après avoir joué sans répit à des jeux vidéo sur Internet pendant une semaine.

Selon certaines statistiques avancées récemment par le quotidien China Daily, 2,6 millions d'internautes en bas de dix-huit ans, soit 14,4% des dix-huit millions d'adolescents chinois qui vont régulièrement sur le Web, seraient dépendants d'Internet ou des jeux vidéo en ligne.

Le nouveau décret du gouvernement chinois stipule également que les autorités policières s'attaqueront davantage aux sites Internet de paris d'argent en 2007.

 

 

Repost 0
Published by elwood - dans elwood
commenter cet article
6 mars 2007 2 06 /03 /mars /2007 19:44

La Chine , tueuse de satellite  
L
es Chinois viennent de procéder à un tir d’essai d’un missile antisatellite. Va-t-on vers une relance de la « guerre des étoiles » ?
La menace de guerre orbitale vient de gravir un nouvel échelon : le 11 janvier, la Chine a réalisé un test d’arme antisatellite (Asat). Un missile balistique a détruit un ancien satellite météo, le Feng Yun 1C, qui orbitait à plus de 800 km au-dessus de la base de lancement de Xichang (Sichuan).

 

Ce sont les Américains, via l’hebdomadaire Aviation Week et la Maison-Blanche , qui ont annoncé l’événement le 17 janvier. La Chine s’est ensuite contentée de confirmer le test d’un missile « expérimental ». Pour le reste, la presse est restée muette, et les autorités chinoises se sont gardées de toute tentative d’habillage idéologique.
Les Etats-Unis ont vivement condamné l’essai, tandis que les Indiens annonçaient, dès la fin janvier, qu’ils allaient se doter d’un centre de commandement de défense spatiale, pour se protéger contre d’éventuelles attaques orbitales. Le test chinois prouve en tout cas que l’empire du Milieu possède des capacités de surveillance des satellites qui passent au-dessus de son territoire. Déjà, l’an passé, les Chinois avaient ciblé un satellite américain avec un laser.
Au-delà des enjeux militaires, la destruction de Feng Yun a créé une véritable pollution orbitale. Dès le 18 janvier, les Américains ont catalogué 32 débris, et il est probable que des milliers de petits morceaux occupent désormais l’ancienne orbite du satellite. La Chine expose ainsi au monde ses contradictions : d’un côté, elle affiche une volonté de réduction des débris spatiaux, de l’autre, elle disperse une poubelle entière en une nuit. De même, elle vient de réaffirmer son attachement à une utilisation pacifique de l’espace, tout en testant un dispositif clairement militaire.

 

Repost 0
Published by elwood - dans elwood
commenter cet article
5 mars 2007 1 05 /03 /mars /2007 10:15

 

E85 : Rouler ou manger

 

 

Mais c’est une imposture ! Il faut la dénoncer avant qu’il ne soit trop tard.

 

Au secours ! On veut nous faire avaler une couleuvre ! On cherche à nous faire croire que le « pétrole vert » est bio. Ainsi parle-t-on de « biocarburant » Et bien non seulement il ne l’est pas, vu l’utilisation outrancière de pesticides qu’il nécessite, mais en plus il vole le bol alimentaire des plus pauvres et fait même une hécatombe en rasant les dernières forêts tropicales.

 

On nous fait croire que les « biocarburants » sont écologiques, mais rien n’est plus faux.

 

En France, le gouvernement prévoit d’introduire un plus grand pourcentage d’huile de colza et de tournesol dans le carburant noir. De plus, 500 pompes de bioéthanol E85 doivent être implantées dans l’hexagone d’ici la fin 2007.

 

L'E85 n’est pas un carburant 100 % agricole, puisque composé de 85 % d'éthanol (un alcool qu'on produit à partir de betteraves ou de céréales) avec 15 %d'essence, mais déjà très satisfaisant, et pompeusement surnommé Bio-Ethanol.

 

La consommation d'E85 réduit en effet les émissions de CO2 de 70 %. Ce nouveau carburant est réservé aux véhicules dont la carburation est prévue à cet effet. Des modèles à double carburation, dit « flexibles », devraient être commercialisés sous peu en France.

 

Les cultures agricoles nationales destinées à  nos voitures ne suffiront bien sûr jamais à remplacer le pétrole. Sinon que mangerions-nous ? Nous devrons donc importer ce carburant dit « vert », par exemple du Brésil qui défriche à tout va sa forêt primaire pour satisfaire la demande mondiale grandissante. De même Sumatra et Bornéo, derniers îlots de nature vierge, sont en train de se transformer en cultures intensives de palmiers dont l’huile peut être utilisé comme carburant.

 

De la folie ! Bonjour le « biocarburant » ! Dévaste tout, fait le vide autour de lui.

 

Lorsqu’il n’y aura plus de pétrole, en 2050, on nous annonce également 9 milliards de bouches à nourrir.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by elwood - dans elwood
commenter cet article
5 mars 2007 1 05 /03 /mars /2007 09:59

De la matière organique extraterrestre trouvée dans une météorite

 

 

Des chercheurs du centre Johnson de la NASA ont récemment découvert qu’une météorite recelait de traces de matière organique, qui se serait formée aux confins de notre système solaire.
Cette étude a été menée sur une météorite récoltée sur les bords du lac Tagish au Canada, qui a la particularité d’avoir été ramassée très peu de temps après avoir pénétré notre atmosphère, et qui a depuis lors été gelée et conservée dans un environnement stérile afin de minimiser la contamination par des composés terrestres.
Deux nouveaux instruments du centre spatial Johnson ont été utilisés pour analyser cette météorite : un microscope électronique pour fournir des détails précis des globules observés, et un spectromètre de masse destiné à analyser leur composition isotopique.

 

Cette dernière a révélé que les composés carbonés contenus dans cette météorite possédaient des isotopes de l’hydrogène et de l’azote tout à fait inhabituels et d’origine extraterrestre.
Les recherches menées sur ce type de météorite pourraient à terme permettre de comprendre comment la vie a germé sur notre planète.

 

Repost 0
Published by elwood - dans elwood
commenter cet article
4 mars 2007 7 04 /03 /mars /2007 21:22

la pile à hydrogène

 

 

 

 

La pile à combustible peut intervenir dans une large gamme de températures, de 70°C à 1000°C. Selon la température retenue, la nature de l’électrolyte et les électrodes, les réactions chimiques intermédiaires mises en jeu varient mais le principe général reste le même.
En élevant la température, les réactions sont plus rapides, ce qui accroît le débit de la pile, mais les problèmes techniques spécifiques liés aux hautes températures limitent ces aspects

 

 

Les piles qui utilisent du dihydrogène pur comme combustible ne rejettent que de la vapeur d'eau, et disposent d'un rendement élevé car elles assurent en une seule étape le passage de l'énergie chimique à l'énergie électrique.

 

 

Le dihydrogène et le dioxygène utilisés peuvent être fabriqués par électrolyse de l'eau. On peut aussi utiliser le dioxygène de l'air.
Lors de l’électrolyse de l’eau les réactions qui se produisent aux électrodes sont inverses de celles de la pile

Schéma de principe d'une pile à électrolyte polymère solide
(type PEMFC : Proton Exchange Membrane Fuel Cell)

 

 

     

 Principe de la pile à hydrogène 

 

 

La pile à hydrogène est une pile à combustible utilisant le dihydrogène et le dioxygène. Il s’agit d’une combustion électrochimique et contrôlée de dihydrogène et de dioxygène, avec production simultanée d’électricité, d’eau et de chaleur, selon la réaction chimique de fonctionnement de la pile :
        2 H2 (g) + O2 (g)  = 2 H2O (l)

 

 

Pour mettre en oeuvre cette réaction, on dispose de deux électrodes l’anode et la cathode séparées par un électrolyte (milieu bloquant le passage des électrons mais laissant circuler les ions). Cette réaction est déclenchée en utilisant un catalyseur, en général du platine.

A la cathode, pôle positif de la pile, le comburant mis en jeu est toujours le dioxygène du couple
O2 (g)/ H2O (l), selon la demi-équation électronique : O2 (g) + 4 H+ (aq) + 4 e-   =  2 H2O (l)

A l'anode,  pôle négatif de la pile, le combustible utilisé est le dihydrogène H2 du couple
H+ (aq) / H2 (g), selon la demi-équation électronique :  H2 (g) = 2 H+ (aq) + 2 e-

 

 

 

Pour en savoir plus sur le principe de fonctionnement d'une pile de type PEMFC, consulter l'animation en ligne sur le site du Commissariat à l'Energie Atomique (rubrique "Espace-jeunes ; science animée"): http://www.cea.fr/fr/pedagogie/science.htm

 

 

 

Repost 0
Published by elwood - dans elwood
commenter cet article