Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : sci-fi by elwood
  • sci-fi by elwood
  • : tout sur le paranormal, l'étrange; l'occultisme, les nouvelles technologies, l'espace, les phenomenes etranges ou inexpliques et plein d'infos sur ce qui n'est jamais mediatise
  • Contact

SOS

 









Rechercher

Archives

6 décembre 2007 4 06 /12 /décembre /2007 14:07

Une population énigmatique

 

L’’Alsace traditionnelle est riche de toute une population d’êtres invisibles qui peuplent les forêts, les lacs, et les vieux châteaux en ruines. Certains sont à l’origine des vallées et des pics rocheux, d’autres régissent les mines et les grottes, d’autres encore passent leurs nuits à faire peur aux voyageurs imprudents.

 

Les régions de grottes et de montagnes sont peuplées de gnomes qui appartiennent à la famille des bons génies. Habiles et intelligents, ils vivent dans des cavernes somptueuses. Ils se montrent bienveillants et serviables avec les humains qui ne les payent pas toujours de retour. Ils gardent les trésors de la terre et sont d’excellents mineurs ; ainsi ils ont exploité les mines d’argent de Sainte-Marie aux Mines et d’Eschery.

 

Les sorcières se réunissaient pour leur sabbat de pleine lune sur la colline du Basterg, près de Bouxwiller. Chevauchant, qui un bouc, qui un balai ou un chien noir, en fonction de leur grade hiérarchique, elles avaient un malin plaisir à faire le mal. Ensorceler les bêtes ou les enfants, changer tel curieux en âne ou telle servante trop avenante en épouvantail, voilà les exploits dont elles se vantaient dans les réunions annuelles auxquelles assistait Lucifer ou Belzébuth.

 

 

Dans les Hautes-Vosges, les nains aident les marcaires (1) à confectionner leurs fromages et profitent des installations désertées en hiver pour faire leurs propres provisions de fromage, faire paître leurs vaches naines et assister les humains nécessiteux pendant les froides journées hivernales.

 

Les géants sont des habitants très anciens des Vosges. Leur ascendance est germanique. Ces fils de la Terre aux forces surhumaines ont harmonisé le chaos provoqué par l’apparition des Vosges. Un coup de pied, et une vallée apparaît, une brassée de sapins cueillie dans un coin devient une superbe forêt… Certains de ces géants avaient la mauvaise habitude de manger les humains. Au Kastenwald, les enfants ont encore aujourd’hui peur de l’ogre mangeur d’hommes.

 

 

Très nombreuses également sont les dames blanches. Etaient-elles d’anciennes prêtresses celtiques déchues de leur rôle d’initiatrices ou bien d’antiques châtelaines au comportement scandaleux qui expient leurs fautes jusqu’à la fin des temps ? Toujours est-il qu’elles hantent encore les donjons des châteaux en ruines et cherchent l’aide des humains qu’elles rencontrent pour les délivrer de leurs tourments. Mais malheur à qui  céderait à la tentation, il risquerait de ne plus revoir la lumière du soleil.

 

Par contre, si vous vous promenez un soir dans la forêt, peut-être aurez-vous la chance d’apercevoir un groupe de fées dansant dans un rayon de lune. Que d’endroits gardent leur souvenir ! Ce rocher pointu au sud de Haberacker, haut de neuf mètres, qui leur servait de fuseau jusqu’à ce que la naissance du Christ leur ôte tout pouvoir. Et ces jardins, ces fontaines des fées qui parsèment tous les lieux reculés des forêts profondes.

 

 

Un autre héritage de la tradition germanique est la chasse fantastique ou chasse sauvage. Wotan, roi des dieux germaniques, était le maître du Monde et le chef de toutes les armées. Les soirs d’orage, il entraînait à la suite, dans un tumulte terrifiant, une troupe de chevaliers livides et de molosses gémissants. Cette angoissante chevauchée passait aussi bien dans les forêts que dans les villes et il ne faisait pas bon se trouver dehors à ces moments-là.

 

Si tous ces personnages légendaires ont une apparence humaine, d’autres sont de purs esprits plus liés aux superstitions populaires qu’à de réelles entités naturelles : les Druckgeister ou Esprits Oppresseurs. Ils se manifestent les nuits de cauchemar où ils s’installent sur la poitrine des enfants ou des adultes terrifiés jusqu’à les étouffer.

 

 

(1)  les marcaires : bergers qui mènent leurs troupeaux en transhumance dans les Hautes-Vosges et fabriquent le fromage de Munster.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

dragonbleus 11/12/2007 12:36

bonjour je passe prendre de tes nouvelles j'espere que tout va bien pour toi passe une bonne journee amitier de pascal