Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : sci-fi by elwood
  • sci-fi by elwood
  • : tout sur le paranormal, l'étrange; l'occultisme, les nouvelles technologies, l'espace, les phenomenes etranges ou inexpliques et plein d'infos sur ce qui n'est jamais mediatise
  • Contact

SOS

 









Rechercher

Archives

27 avril 2007 5 27 /04 /avril /2007 13:44

Apollo 15

 

26 juillet 1971

Apollo 15 (AS-510) est lancé à 9 h 34 du matin avec à bord les astronautes David Scott, Alfred Worden et James Irwin. Le voyage jusqu'à la Lune se passe sans encombre. Le 30 juillet à 16 h 16, le LM (Falcon) alunit dans la région Hadley-Apennins, à 600 mètres du point initialement prévu. Pour les trois sorties extravéhiculaires programmées, Scott et Irwin disposent d'un nouveau moyen de déplacement : le LRV ("Lunar Roving Véhicle"), sorte de jeep lunaire, d'un poids à vide de 207 kgs, d'une largeur de 1,8 mètres et d'une longueur de 3 mètres, capable de parcourir environ 65 kilomètres sur le sol lunaire grâce à deux batteries de 36 volts chacune. Le poids en ordre de marche est de 360 kgs environ ; chacune des quatre roues du LRV est mue par un moteur électrique indépendant. A leur première sortie, les roues motrices avant refuseront toutefois de fonctionner, mais inexplicablement tout rentrera dans l'ordre pour les deuxième et troisième "ballades". La collecte d'échantillons lunaires s'avérera fructueuse puisque les deux hommes auront la chance de découvrir une roche provenant du manteau originaire de la Lune (répertoriée sous le numéro 15415, mais qui deviendra mondialement célèbre sous le nom de "roche de la Genèse ").

Les trois sorties dureront au total 18 heures et 18 minutes pendant lesquelles Scott et Irwin s'éloigneront de plus de cinq kilomètres (à vol d'oiseau) du LM. Pendant ce temps, leur collègue Worden effectuera 34 révolutions lunaires à bord du CSM (Endeavour). Des images de bonne qualité ont pu être retransmises en couleur par la télévision sur Terre, notamment au moyen d'une caméra embarquée à bord de la jeep. L'envol des astronautes de la Lune a également été filmé (pour la première fois) par cette même caméra laissée derrière eux. Le retour d'Apollo 15 s'effectue le 7 août à 16 h 47, à 530 kilomètres des îles Hawaï. Un des trois parachutes (destinés à freiner la capsule jusqu'à l'amerrissage) se met en torche mais le plongeon dans l'Océan Pacifique ainsi que la récupération se passeront sans problème.

A la fin de leur séjour lunaire et devant la caméra de la Rover, l'astronaute Scott vérifia la théorie de Galilée sur la chute des corps dans le vide. A cette fin, il avait emporté une plume de faucon (en hommage au nom donné à leur LEM : "Falcon") qu'il prit dans sa main gauche. Dans la droite, il tenait un marteau. Il lâcha les deux objets en même temps, qui tombèrent tous deux simultanément sur le sol lunaire.

 

4 heures avant leur départ de la Lune, Scott éloigna la jeep lunaire de quelques centaines de mètres puis posa sur son tableau de bord une petite Bible. Puis, en revenant vers le LM, il déposa encore sur le sol lunaire une petite plaque portant le nom des quatorze hommes (astronautes américains et cosmonautes russes) morts pour la cause spatiale. A côté de cette plaque, il plaça encore une petite figurine en aluminium, représentant de façon stylisée un astronaute tombé à terre.

 

L'équipage d'Apollo 15 avait rapporté le plus vieil échantillon lunaire jamais trouvé jusque là (cf. photo ci-dessous). Cet échantillon (de l'anorthosite), numéroté 15415, d'un poids de 270 grammes, était âgé de 4,1 milliards d'années (à plus ou moins 100 millions d'années). Les journalistes l'appelèrent rapidement "la roche de la Genèse" (Genesis Rock), mais cette appellation est inexacte car la Lune est en fait encore plus âgée que l'échantillon trouvé.

 

Toutefois, le record du plus vieil échantillon lunaire ramené sur Terre est revenu à l'équipage d'Apollo 17 (c'était de l'olivine pure, datée à 4,5 milliards d'années, à plus ou moins 100 millions d'années).

 

En 1972, la presse a découvert que Dave Scott, Al Worden et Jim Irwin avaient emporté dans leurs bagages personnels 440 articles de philatélie (surtout des enveloppes timbrées commémoratives). Le problème était que ces articles n'avaient pas été autorisés par la NASA. D'autant plus que ces articles venaient en plus des 200 articles de philatélie officiels embarqués par la NASA à bord d'Apollo 15. Les trois astronautes avaient, à leur retour, vendu ces articles non officiels. Le profit devait revenir à leurs enfants. Même si selon leurs dires, ils n'en tiraient pas de profits personnels, il va sans dire qu'une telle transaction était strictement interdite par la NASA. Après la fin de la mission Apollo 15, les trois astronautes furent punis par l'Air Force (dont ils étaient tous membres) et furent retirés du cadre actif des astronautes. Jim Irwin démissionna et commença une carrière religieuse. Scott et Worden restèrent à la NASA à des postes administratifs. Il y eut bien sûr une audition à une commission du sénat américain et la NASA dut vérifier les contrats de tous les astronautes actifs. Il est apparu qu'un revendeur allemand, ayant participé à la transaction des articles de philatélie non officiels d'Apollo 15, avait, en outre, proposé une forte somme d'argent (on cite 2500 $ de l'époque) à chaque astronaute du programme Apollo pour qu'il signe un bloc d'enveloppes. Certains acceptèrent, dont Jack Swigert. L'erreur qu'il commit fut d'abord de nier son implication, avant de l'admettre. Avec tout le tapage autour de cette affaire, Georges Low (responsable du programme Apollo au Johnson Space Center à Houston) lui-même ne laissa pas passer cette erreur et le vira du vol ASTP.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by elwood - dans espace
commenter cet article

commentaires