Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : sci-fi by elwood
  • sci-fi by elwood
  • : tout sur le paranormal, l'étrange; l'occultisme, les nouvelles technologies, l'espace, les phenomenes etranges ou inexpliques et plein d'infos sur ce qui n'est jamais mediatise
  • Contact

SOS

 









Rechercher

Archives

16 mai 2008 5 16 /05 /mai /2008 13:28

Le trafic de messes prétexte aux procès.

L'abbé Saunière aurait procéder  à un grand trafic de messes car à l'époque, les prêtres pouvaient demander des messes à dire pour arrondir leurs fins de mois, et il semble notre curé de Rennes-le-Château, ai un peu forcé de ce côté la.

C’est prouvé d’ailleurs, il a effectivement demandé beaucoup de messes, plus qu'il ne pouvait en dire.

Mais toutes ces messes étaient-elles suffisant pour financer ses travaux et son train de vie ?

C'est avec ces arguments que Mgr de Beauséjour, son évêque lui fait un procès.

La redistribution des messes se fait normalement par l’évêché, et Béranger Saunière est passé au dessus de son évêque pour redistribuer ces offices, à d’autres prêtres des paroisses environnantes.

Ce qui est certain, c’est que toutes ces messes ont été célébrées comme elles devaient l’être.

C'est une grande ligne de défense de Bérenger SAUNIERE.

C'est en 1908 que Mgr de Beauséjour  prend  l'abbé SAUNIERE dans son collimateur.

Dans un premier temps, il va vouloir le déplacer de sa cure de Rennes le château à Coustouge. Devant le refus catégorique de l’abbé Saunière, qui écrit d’ailleurs (mes intérêts sont ici), l’évêque de Carcassonne tente un procès pour trafic de messes et d’autres interdictions, dont celle de demander de nouvelles messes complémentaires. L’abbé Saunière contourne rapidement et  systématiquement les demandes de son évêque.

L’abbé est suspendu est contraint de d&missionner, il devient "prêtre libre".

Le procès va durer plusieurs années, en partie grâce à la mauvaise foi de l’abbé Saunière, qui manœuvre habillement pour contrarier les plans de son évêque.

Bien que le saint siège n’ai aucun intérêt dans cette histoire, entre 1913 et 1915 l’affaire parviendra jusqu'à Rome, surtout à cause de l’entêtement des deux ecclésiastique.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Patou 17/05/2008 01:10

Même s'il y a un nombre impressionnant de messes, je ne pense pas que cela couvre toutes les dépenses qu'il a pu faire.bizpatou