Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : sci-fi by elwood
  • sci-fi by elwood
  • : tout sur le paranormal, l'étrange; l'occultisme, les nouvelles technologies, l'espace, les phenomenes etranges ou inexpliques et plein d'infos sur ce qui n'est jamais mediatise
  • Contact

SOS

 









Rechercher

Archives

15 mai 2008 4 15 /05 /mai /2008 16:19

Le trésor de Jérusalem.

En 70, Titus emporte le trésor de Jérusalem. C’est un fait historique reconnu.

Il aurait ensuite été pris par les Wisigoths, lors du sac de Rome en 410.

Ils l'auraient alors ramené dans leurs terres du sud-ouest et auraient été obligés de le cacher pour faire face à l'avancée des francs (bataille de Vouillé en 508). A l'époque Rennes-le-Château  était une ville fortifiée  qui aurait pu servir à cacher le trésor.(Ou aux alentours la région s’y prête bien)

Une hypothèse souvent émise par un grand nombre d’auteur ; mais qui laisse autant de questions sans réponses.

(A mon avis possible) 

Le trésor caché à la révolution.

L'abbé Saunière aurait retrouvé le trésor caché par l’abbé Bigou qui officiait à Rennes-le-Château, ou en tous les cas grâce aux indications qu’il aurait laissé.

Le Père Bigou, prêtre réfractaire à la révolution.

Pendant la révolution française, les biens de l'église sont souvent captés et les prêtres avaient l'obligation de prêter serment à la république.

Ce que le curé de Rennes-le-Château refuse obstinément de faire.

Il est obligé de s'exiler en Espagne ou il mourut en 1794. Il est plus que probable penser qu'avant de partir en exil, qu’il cache les biens de son église à l'intérieur de celle ci avec un message caché à l'intention de son successeur.

Un  trésor en pièces d'or des pays arabes.

Par deux fois, dans les environs de Rennes-le-Château ont été trouvées des pièces d'or arabes amalgamées dans du bitume.

Rien de probant, la première trouvaille date de 1890 et une autre plus ou moins rapportée mais sans précision, trop peu d’éléments pour en tirer des conclusions.

(A mon avis pas impossible mais relativement peu probable)

Le trésor des Cathares.

Ce trésor est célèbre et recherché. Lors de la chute de Montségur en 1244, quatre cathares s'échappent avec un "trésor" (on ne sait pas de quoi il était exactement constitué: or, documents....) qu'ils cachent des croisés. Le mont BUGARACH aurait eu une importance sacrée pour les cathares qui auraient choisi de l'enterrer par là.

Il est à remarquer d'une part que Montségur et Bugarach sont franchement éloignés et que le trajet aurait présenté beaucoup de risques dans un pays contrôlé par les croisés. D'autre part, lors de la croisade, Rennes n'est déjà plus une ville d'importance. La chanson de la croisade rapporte la prise du château du Bézu (dès le début des hostilités la région est contrôlée par les armées de Simon de MONTFORT qui attaquent aussi Coustaussa), mais ne signale même pas Rennes-le-Château.

Le trésor des Volkes tectosages.

 Les Volques Tectosages (le peuple qui cherche un toit, littéralement " chercheurs de terres " est l'une des trois composantes principales des Galates qui ont ravagé la Grèce et l'Asie Mineure entre 281 et 277 avant J.-C.

La légende veut que les Volques Tectosages, se soient emparés d'une partie des trésors du temple d'Apollon de Delphes (à l'origine de l'or des Tectosages, et l'aient transporté à Tolosates (Vieille-Toulouse), leur capitale.

Les Volques Tectosages sont certainement le peuple le plus puissant de l'Aquitaine.

Cæpio envoyé par Rome, écrase la coalition Volques vers 105 avant J.-C. et l’histoire raconte qu’il s’est emparé à cette occasion de "l'or de Toulouse

Ce trésor grossit avec l'exploitation des mines d'or des Pyrénées.

Mais cela ne lui suffit pas dans la foulée, il  s’empare de Toulouse, qu’il pille méticuleusement et met la main sur de fabuleuses richesses.

Plus loin encore, il va faire draguer les étangs sacrés. Il découvre d'incroyables quantités d'or et d'argent, que les Gaulois Tectosages déposaient dans les étangs pour les offrir aux dieux.

Caepio doit rapatrier ce trésor à Rome soit cent dix mille livres d'or et quinze cent mille d'argent. (On parle au total de 80 tonnes d’or et d’argent!)

Une très grosse partie du trésor n’arrivera jamais à Rome.

Bien sur le chemin de retour passait à proximité de Rennes-le-Château, même très prêt, et la ville n’avait pas grande importance à cette époque, mais j’en reviens toujours à la même conclusion :

La position stratégique, et pas simple d’accès semblent offrir la discrétion recherchée pour cacher un trésor. Mais plusieurs dizaines de tonnes d’or, même bien rangé cela fait un volume conséquent. La interviennent les diverses galeries et grottes qui sont en grand nombre dans la région de Rennes-le-Château et forment des endroits sécurisés naturellement  pour qui sait s’y rendre. Je me pose toujours une question, comment peut-on oublier un tel trésor ? C’est pourtant ce qui semble être arrivé au trésor des Volkes tectosages.

La plus grande partie du trésor n’étant pas arrivée à Rome, Caepio est accusé, non seulement de l’avoir volé, mais également d’avoir organisé l’attaque du transport avec des brigands du coin, qui exécutèrent l’escorte au complet et qui cachèrent le trésor……

Personne ne sait aujourd'hui ce qu'est devenu ce trésor, on perd sa trace ici aux environs et même à proximité du domaine que l’abbé Saunière va recevoir comme paroisse de l’évêque  Monseigneur Félix Arsène BILLARD le 1er juin 1885.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

hauteclaire 15/05/2008 18:02

Une hypothèse pour le moins intéressante!Cela dit, pourquoi rien n'a t-il été retrouvé depuis, puisque les chercheurs de trésors écument la région depuis longtemps? Un  autre mystère en soi.

PATOU 15/05/2008 16:35

eh ben, ça en fait des trésors , on va tous partir à la chasse (mdr)quoique les fervents de chasse au trésor, doivent se régaler dans la régionbisous patou