Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : sci-fi by elwood
  • sci-fi by elwood
  • : tout sur le paranormal, l'étrange; l'occultisme, les nouvelles technologies, l'espace, les phenomenes etranges ou inexpliques et plein d'infos sur ce qui n'est jamais mediatise
  • Contact

SOS

 









Rechercher

Archives

6 mai 2008 2 06 /05 /mai /2008 08:07

BIOGRAPHIE

Monseigneur Félix Arsène BILLARD

1829-1901

Évêque de Carcassonne de 1881 à 1901, Monseigneur Félix Arsène BILLARD, semble avoir une place importante dans la vie de l’abbé Saunière à qui il accordait beaucoup de considérations.

Il avait apparemment un gout prononcé pour l’argent et l’abbé Saunière semblait en avoir suffisamment pour attirer cette bienveillance dont  le gratifiait l’Evêque.  

Monseigneur Félix Arsène BILLARD est né le 23 octobre 1829, à Saint Valéry en Caux, (Seine Maritime)

Son  père est tonnelier et sa mère mercière. Il réalise le plus gros de sa carrière comme ecclésiastique en Normandie sa région natale, avant d'être nommé Évêque de Carcassonne en remplacement de Monseigneur LEULLIEUX.

Il réalise la construction d'une église à Caudebec les Elbeufs vers 1870 et participe activement à la restauration du monastère de Prouille.

L’abbé Bérenger SAUNIERE a donc à ses côtés un homme d’expérience dans les travaux de bâtiments de culte.

Son intégrité et son honnêteté sont mise à caution, même de son vivant.

Citons une phrase de l'un de ses plus fervent  détracteurs, l'abbé LABORDE : "Mais la caisse aurait eu à sa tête un malhonnête homme d'évêque que ce malhonnête homme ne s'y serait pas pris autrement que l'a fait, pendant 19 ans, sa grandeur Monseigneur BILLARD".

On lui reproche la gestion (On parle même de détournement) de l'argent de la caisse de retraite du diocèse et la captation d'héritages, ce qui lui valut au moins un procès en 1891. Ce dernier a été intenté pour une succession d'un montant de 1.200.000 francs or

A titre informatif les travaux réalisés par l’abbé Saunière sont chiffrés par lui-même vers 1911 à 193 150 francs or.

Il est d’ailleurs suspendu fin 1899 pour3 mois pour sa gestion plus que douteuse des fonds du diocèse.

à la suite d'un accident vasculaire cérébral, il passa ses dernières années impotent, aux bons soins des Sœurs.

Il meurt le 3 décembre 1901.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

hauteclaire 07/05/2008 08:28

Les acteurs prennent leurs places. Gestion plus que douteuse pour cet évêque complaisant. U mystère de plusAmitiés

comprendre 06/05/2008 19:49

Oui, l'origine des fonds, selon certains, serait tout simplement lié à un trafic de messes (l'abbé encaisse de l'argent pour dire des messes mais ne les célèbre pas). Il a été sanctionné pour ce motif.

patou 06/05/2008 08:49

Belle biographie !bizpatou